Comment bien choisir sa pince à sertir multicouche ?

Les tâches domestiques quotidiennes, vous obligent à faire usage de divers outils manuels pour bricoler ou pour réparer une machine ou un meuble. La pince à sertir multicouche fait partie de ces accessoires dont vous aurez vraiment besoin à l’intérieur de vos cuisines ou de vos douches. Avec cette dernière, vous gagnez à entreprendre comme un professionnel, car elle est conçue pour vous permettre d’avoir une adresse manuelle idéale. Elle est adressée pour ceux qui désirent faire de la plomberie à domicile, mais qui ne veulent pas souder. Pour faire court, c’est l’outil qui vient moderniser ce domaine de fonction.

Qu’est-ce qu’une pince à sertir multicouche ?

Elle fait référence à un coffret d’outils au maniement facile qui sert généralement chez les plombiers. En se basant sur son appellation, vous pourrez déduire qu’elle sert pour sertir. En effet, cette pratique en plomberie consiste à introduire une cartouche avec un carton enchâssé sur les plombs en faisant usage d’un sertisseur.

La cassette de pince à sertir multicouche se compose de plusieurs objets disposés au fond d’un chiffon creux. C’est ce qui les rend immobiles et qui rend leur transport facile. À l’ouverture du coffret, vous pouvez voir l’outil principal ainsi que des mâchoires en U ou en TH. En effet, ceux sont là des modèles dont vous aurez le plus besoin. Néanmoins, une multitude d’autres formes de mâchoires y sont incluses et cela varie en fonction des fabricants.

Quelles sont les différentes sortes de pince à sertir multicouche qui existent ?

Il en existe de quatre types à savoir le classique, celui en miniature, l’électrique et pour finir l’hydraulique à commande déportée.

Le classique

Généralement, ce modèle se compose d’un double manche. Les deux sont longs et coiffés d’une tête rotative. Il est très prisé. Malgré cela et en plus de l’aptitude de ses manches à pouvoir tourner sur un angle de 360 degrés, certains le considèrent comme un vrai gâchis. Mais il faut reconnaître qu’il est d’une grande utilité pour les travaux pratiques. D’ailleurs, c’est l’une des raisons pour laquelle un mini-modèle fut inventé.

L’électrique

La pince à sertir multicouche de type électrique fonctionne grâce à une batterie ou sur un secteur. Il n’existe pas une grande différence entre elle et le modèle classique à part la fonction électrique. Néanmoins, il faut ajouter qu’elle est plus destinée à un usage professionnel. Il revient donc à un connaisseur de s’en servir et elle est plus légère pour permettre une utilisation sur de longues durées.

L’hydraulique

La pince à sertir multicouche hydraulique avec une commande déportée a une double fonction. À l’opposé du classique qui ne possède que deux manches, celle-ci est munie d’un manche à pression qui est rattaché à un autre avec un raccord qui rassemble la tête au reste du corps. C’est bien une alternative pour mieux garder les raccords à sertir en mains.

Chaque modèle d’outils cité ci-dessus s’accompagne de divers accessoires. De quoi en faire usage sur les autres raccords.

Comment utiliser la pince à sertir multicouche ?

Le mode d’utilisation de cet accessoire est bien défini et mis dans le coffret. Vous y verrez des illustrations claires qui vous faciliteront la compréhension. Néanmoins, appréciez un peu plus le détail dans cet article. Pour donc bien faire usage de cet outillage, il faut :

  • Reconnaître la taille de la mâchoire du tuyau ;
  • Écarter les manches de la pince afin que la tête de cette dernière s’ouvre pour en retirer la mâchoire en appuyant sur le bouton ;
  • Faire rentrer la mâchoire ayant la taille idéale tout en s’assurant de l’avoir bien disposée grâce au clic sonore. Il est très important de vérifier avec grande précision le nombre de joints toriques présent sur le raccord, car c’est le moyen pour choisir la forme de mâchoire adéquate pour obtenir de l’étanchéité ;
  • Après cela, il faut vous assurer de ce que le raccord et la multicouche soient compatibles afin d’introduire la pince à sertir multicouche à l’intérieur de la zone de jonction et serrer les manches de l’instrument.

Ainsi, vous verrez que l’espace de jonction du raccord et de la multicouche épousera les formes de la mâchoire de l’outil. Ceci le rend étanche. Il est primordial de bien observer la taille des raccords et des multicouches. Lorsque vous sertissez des accessoires non-conformes, vous perdez en temps, en matériaux et par conséquent en argent.

Comment choisir sa pince à sertir multicouche ?

Le choix doit s’opérer en tenant compte de l’usage auquel l’outil sera destiné. Pour ce faire, les critères qui suivent sont à voir.

Le mode de fonctionnement de l’outil

C’est le premier critère à respecter pour l’acquisition d’un tel instrument. Plus haut, il a été distingué deux modèles de cet outil de plomberie : il s’agit de la pince à sertir multicouche manuelle et de celle qui est électrique. Pour un usage quotidien à la maison, il est préférable de se contenter du premier type, car celui-ci dure plus dans le temps. Cela même s’il n’est utilisé que peu de fois.

Le second modèle qui est muni d’un système électrique sert beaucoup plus entre les mains d’un professionnel. Mis à part cela, compte tenu du fait qu’elle soit dotée d’une batterie, la pince à sertir multicouche électrique doit servir régulièrement. Ceci afin de ne pas connaître de dysfonctionnement et d’engendrer des coûts de réparation ou d’achat de nouvelle batterie.

Le budget à prévoir

Il s’agit du deuxième critère utile à considérer. Le coût de la cassette de cet accessoire de type manuel varie de 70 à 250 euros. Avec un seuil minimal défini, vous avez la possibilité d’acheter un outil en entrée de gamme qui néanmoins pourra vous apporter beaucoup de satisfaction. Il vous servira au besoin et sera doté de toute sorte de mâchoire en TH et U.

Pour l’achat d’une pince à sertir multicouche électrique, il va vous falloir prévoir une plus grosse somme comme budget. De façon générale, vous vous retrouverez dans les 1 000 euros au moins. L’avantage avec elle, c’est que vous bricolez plus vite et la force motrice est d’origine électrique. Cela voudrait dire que vous ne dépensez pas de l’énergie et vous allez plus vite lorsque vous savez en faire bon usage.

La taille des manches

Cette caractéristique se montre exigeante selon votre milieu de vie. Cela peut être un endroit très spacieux ou plutôt confiné. En effet, il existe deux sortes de manches niveau taille à savoir les longs et les courts. Les premiers sont tous mobiles tandis que la mobilité ne se retrouve qu’à un seul niveau chez les seconds et ils disposent de pression.

Une pince à sertir multicouche à manches longs est simple d’utilisation et peut être rallongée grâce à un système de glissade. Celle avec des manches courts est plutôt idéal pour servir dans un endroit confiné. Les vrais professionnels en disposent toujours de deux modèles.

Le nombre de manches

Sur le marché, vous en trouverez de trois sortes. En première catégorie, vous avez la pince à sertir multicouche avec deux manches. La deuxième est celle qui fonctionne à l’électrique et qui ne dispose que d’un seul manche avec un système d’allumage. La troisième est celle qui dispose de trois manches. Cette dernière nécessite beaucoup d’explication étant donné que tous les autres ont fait l’objet d’explication un peu plus haut.

En effet, elle est qualifiée de pinces à sertir hydrauliques avec commande déportée. L’idée derrière cette création est celui du troisième pied. Il s’agit d’un modèle conçu et réalisé pour répondre au besoin de stabilisation qui se pose lors du sertissage. Elle maintient fixe la tête de l’outil afin de permettre beaucoup plus de précision dans le travail à faire.

Le plombier bricoleur ou professionnel fait usage de son pied pour actionner le manche à pression. Ce dernier est fixé sur un autre manche stable qui sertira le raccord. En se servant d’un tel instrument, point besoin de l’aide d’une autre personne pour la réalisation des travaux de sertissage. La pince à sertir multicouche hydraulique à commande déportée est surtout conseillée sur les tuyaux PEX ou en aluminium.